250 industriels réunis à Lucerne : Innover pour rester compétitif

Lucerne a été, le 7 novembre 2017, la capitale suisse de l’innovation. A l’invitation d’un centre de recherche technologique neuchâtelois clé, quelque 250 entrepreneurs et autres artisans de l’innovation se sont retrouvés sur les bords du lac des Quatre-Cantons pour dessiner ensemble l’avenir industriel de la Suisse. Organisé chaque année, le Business Day sur l’innovation remporte un succès croissant. Cette année, la manifestation a pu compter sur la présence de Sir Konstantin Novoselov. Le prix Nobel 2010 de physique a inspiré son auditoire en lui parlant des perspectives qu’offre le matériau du futur que représente le graphène.  Exploiter au mieux les microtechnologies, l’un des atouts de la Suisse, pour récolter un impact économique maximal : tel est le leitmotiv qui a servi de fil rouge.

Après Neuchâtel et Zurich, on avait en effet invité les industriels du pays à se réunir en Suisse centrale pour une journée consacrée à l’innovation.  Quelque 250 acteurs économiques ont répondu à l’invitation de l’organisation basée à Neuchâtel dont le mandat est de servir de pont entre la recherche et l’industrie. Le public a pu découvrir deux facettes cruciales de l’innovation technologique : le matin, Sir Konstantin Novoselov, Prix Nobel de physique en 2010 a évoqué le potentiel du graphène, tandis que l’après-midi, Thomas Skordas, directeur de DG Connect, l’entité en charge des questions digitales pour la Commission européenne, a présenté les défis de la digitalisation pour l’Europe. 

Le Business Day vise à alimenter l’industrie avec des idées nouvelles, à lui proposer des débouchés potentiels en lui présentant les dernières technologies applicables dans des domaines tels que la numérisation de l’industrie, la santé personnalisée ou la transition énergétique. Cette année, l’organisation innovait en co-animant des sessions avec ses partenaires industriels, un exercice qui a été très apprécié par les participants. L’événement a représenté une précieuse source d’inspiration pour ces derniers.

La Suisse doit rester un site de production industriel afin qu’entreprises et acteurs de la recherche et du développement puissent innover en étroite collaboration.

Source : CSEM

L'application SSC

Suivez en direct les actualités de notre société sur votre smartphone. Recevez en exclusivité les informations importantes grâce à la notification intégrée.

  • Télécharger notre application sur l'App Store
  • Télécharger notre application sur Google Play