Echappements à impulsion virtuelle

L’échappement à détente est reconnu pour sa performance chronométrique, mais il n’est pas sécurisé pour la montre-bracelet. Plusieurs échappements ont été proposés pour adapter cet échappement à la montre, dont l’échappement Robin. George Daniels a poursuivi une démarche qui a mené à l’échappement coaxial. Un nouveau concept a été proposé, l’impulsion virtuelle, qui pourrait réunir tous les avantages de ces échappements. La solution est une simple modification de l’échappement Robin auquel un dent d’impulsion indirecte est rajouté. Le principe de l’impulsion virtuelle consiste en une impulsion indirecte qui ne se fait qu’à l’arrêt et à faible amplitude. Ceci ajoute la contrainte du double coup, donc sécurise, et assure l’auto-démarrage. Des observations du démonstrateur, à l’aide d’une caméra haute vitesse, démontrent la validité du concept de l’impulsion virtuelle.

Source : Bulletin SSC

Lien : HTTPS://BDCHRONO.SSC.CH/DOCUMENT/846557