Un revêtement obtenu par Atomic Layer Deposition comme substitution aux couches galvaniques pour la protection des pièces horlogères

De nombreux composants horlogers sont fabriqués dans des matériaux sensibles à la corrosion, tels que le laiton, le maillechort, l’acier, etc. Ceux-ci sont destinés, dans la plupart des cas, à être colorés au moyen d’un traitement de surface, soit par voie humide (chimie et électrochimie), soit par voie sèche (PVD). Si la coloration ne remplit pas le rôle de protection contre la corrosion, un traitement supplémentaire va s’avérer nécessaire. Bien  que  toujours  sensible  aux  test  environnementaux  les plus agressifs, la protection offerte par une multicouche déposée au moyen de la technologie Atomic Layer Deposition (ALD) est supérieure à celle  fournie  par  un  revêtement  de  nickel  déposé  par  voie  galvanique.  Ce résultat est surtout remarquable par la différence d’épaisseur entre ces deux revêtements, la couche déposée par ALD étant 20 fois plus fine. Cette performance permet de protéger des pièces à géométrie complexe telles que des platines, sans devoir prendre garde à l’accroche des pièces lors du dépôt, ni à la surépaisseur. En effet, la technologie ALD permet de revêtir les échantillons déposés en vrac et 50 nm est une épaisseur négligeable par rapport à la métrique des pièces horlogères. De plus, le remplacement de la galvanoplastie pour les revêtements de protection va permettre d’améliorer la qualité finale des pièces revêtues afin de répondre aux exigences de l’industrie horlogère. Des défauts récurrents tels que les voiles blancs sont ainsi  éliminés. Du point de vue environnemental, les avantages sont également nombreux :  les quantités de gaz précurseurs sont extrêmement faibles et optimisées et les produits de réaction ou les précurseurs en excès sont facilement éliminables dans les lignes de traitement du pompage, contrairement aux bains galvaniques, devant être utilisés en grande quantité et éliminés. Des tests préliminaires ont également été effectués sur acier et ceux-ci montrent des résultats encourageants. L’ALD, qui se distingue dans la sous-traitance horlogère depuis quelques années dans la fabrication de revêtements de couleurs interférentielles, est donc une technologie se prêtant parfaitement à la création de couches de protection contre la corrosion pour l’horlogerie.

Source : BD Chrono

Lien : https://bdchrono.ssc.ch/Document/846666

Nos prochaines manifestations

Aucune actualité disponible.

L'application SSC

Suivez en direct les actualités de notre société sur votre smartphone. Recevez en exclusivité les informations importantes grâce à la notification intégrée.

  • Télécharger notre application sur l'App Store
  • Télécharger notre application sur Google Play