Une montre mécanique connectée Swissmade

Un garde-temps qui se veut être "la réponse suisse aux Smartwatches" ? Il a l’apparence d’une montre mécanique classique, mais possède un module électronique intelligent. Cette montre a la particularité d’être mécanique et connectée. Elle a été développée avec un collectif de compétences, mais il est toutefois important de spécifier l’aspect technique du garde-temps : La connectivité ne s'utilise pas de la même manière que sur la montre tactile du géant de l'informatique Apple par exemple. La montre se connecte à une application smartphone qui va permettre aux utilisateurs d'activer différentes options, qui pourront être lues par le biais d’un affichage linéaire à la gauche du cadran.

Le garde-temps souhaite être la réponse suisse aux Smartwatches. Sans prétention, il s’agissait de créer la première vraie montre mécanique automatique connectée du marché. La montre est fabriquée selon les exigences du Swiss-made et combine un mouvement automatique avec un module électronique, dont la conception innovante fait l’objet d’un brevet international. Cette conception dite « Plug-In » permet un remplacement du module lorsque de nouvelles technologies sont disponibles et prolonge la durée de vie de la montre. Pour l’aspect technique, l’autonomie de la montre est d’une semaine, pour un temps de charge d’une heure. Swiss-made, la production est effectuée au Canton de Neuchâtel. Toutefois, le module électronique est fabriqué à l'étranger.

Le 27 février, une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kickstarter va être lancée pour financer la production de ce garde-temps. En fonction du résultat, la fabrication pourrait commencer en avril pour une commercialisation cet automne. Le garde-temps sera vendu uniquement par e-commerce ou par des Pop-up Store, changeant ainsi le paradigme des montres mécaniques suisse. Les canaux de distribution sont différents de ceux des traditionnelles marques horlogères qui misent sur les boutiques physiques. En misant sur la vente en ligne et les boutiques éphémères, cela permet d’économiser d’importants coûts.

Le garde-temps a été présenté à Las Vegas au CES en janvier dernier. L’occasion de se créer une première aura internationale. Participer au CES a été une expérience particulièrement enrichissante. Quant à l'investissement, il n’est en rien comparable au prix proposé par un stand au SIHH ou à Baselworld. À Las Vegas, il y avait de très bons retours puisque des visiteurs voulaient déjà commander des modèles. On a noté un certain intérêt de la part du public asiatique pour le produit. Parmi ce public asiatique, le marché japonais a été particulièrement remarqué. Le CES a conforté la marque dans ses choix stratégiques.»

Le projet aura mis un peu moins de deux ans pour voir le jour. A hauteur du financement participatif de fin février, la marque pourra donc manufacturer sa première montre mécanique connectée. L’ambition est grande pour ses fondateurs : celle de créer un nouveau marché, celui de la montre mécanique connectée Swiss-made.

Source : adapté selon l’Agéfi

Nos prochaines manifestations

Affiche JE2021
  • 28.09.2021 - SwissTech Convention Center, Lausanne et en ligne

JE2021 De nouvelles complications dans le monde horloger?

L'application SSC

Suivez en direct les actualités de notre société sur votre smartphone. Recevez en exclusivité les informations importantes grâce à la notification intégrée.

  • Télécharger notre application sur l'App Store
  • Télécharger notre application sur Google Play