Une pendule révolutionnaire

ARCINFO - Créé par des chercheurs de l’Instant-Lab de l’EPFL, à Microcity, le mouvement Isospring est plus simple, plus économe et plus fiable que les mécanismes traditionnels.

«Une montre sans tic-tac, ça interpelle.» Comme le fait remarquer la conseillère communale Christine Gaillard, le prototype d’horloge créé par l’équipe du laboratoire Instant-Lab de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), basé à Microcity, à Neuchâtel, ne produit pas le bruit caractéristique de toutes les montres ou pendules mécaniques fabriquées depuis plusieurs siècles. Prêté par l’EPFL à la Ville, ce mouvement révolutionnaire a été installé dans la salle des Pas perdus de l’hôtel de ville. Le public pourra le découvrir le samedi 17 décembre, à l’occasion de l’inauguration du bâtiment rénové.

Retour aux sources

Au regard d’un néophyte, l’objet exposé ressemble à une pendule neuchâteloise presque habituelle. «Tout ce qu’il y a en bas est traditionnel», explique Simon Henein, titulaire de la chaire Patek Philippe (Instant-Lab) de l’EPFL. «C’est l’oscillateur en haut qui est révolutionnaire.» Baptisé Isospring en raison du ressort isotrope à lames flexibles qui l’anime, ce mécanisme permet des performances inégalées en termes de réserve de marche et de précision, indiquent ses concepteurs.

«Avant qu’on invente le mécanisme de l’échappement, le temps ne faisait pas tic-tac. Il était fluide et continu», comme l’avancée du soleil dans le ciel, explique Simon Henein. D’où l’idée d’un mouvement continu, et non alterné comme habituellement, inspiré de la mécanique céleste et des théories de... Newton. «Conceptuellement, la montre mécanique d’aujourd’hui est similaire à celle de 1800. Nous sommes donc revenus en arrière pour emprunter un autre chemin» que celui des balanciers spiraux et de l’échappement.

«Tellement simple»

En simplifiant à l’extrême, on dira que le mécanisme se présente comme une masse mobile qui se déplace à l’horizontale selon une trajectoire carrée, à la fois suspendue sur des lames-ressorts et poussée par eux. Particularité: «La vitesse n’est pas constante mais la période l’est», explique Ilan Vardi, collaborateur scientifique à l’Instant-Lab et co-inventeur du mouvement. Autrement dit, dans son cycle, la masse accélère et ralentit imperceptiblement; mais elle boucle un tour en exactement une demi-seconde.

«Quand on a présenté ça à des marques horlogères, elles ont constaté que le système était tellement simple qu’elles se sont énervées», sourit Ilan Vardi. Reste maintenant l’étape de la miniaturisation «Rien ne l’empêche», précise Simon Henein. «C’est un problème technologique, qui est maintenant du ressort des firmes horlogères.» Leurs décisions diront si les montres mécaniques du futur cesseront de faire tic-tac.

Longue tradition

Dans la salle des Pas perdus de l’hôtel de ville, le prototype de la pendule à mouvement Isospring de l’Instant-Lab de l’EPFL est exposé en face de l’imposante horloge d’un autre précurseur neuchâtelois: Matthias Hipp. Cet inventeur et industriel du 19e siècle, d’origine allemande, était surnommé «l’Edison suisse». En 1917, son mouvement mécanique de précision régulait 220 horloges publiques ou d’abonnés à ce service, grâce à des signaux électriques.

Ce face-à-face symbolique des deux garde-temps rappelle que la ville de Neuchâtel est depuis plus d’un siècle un haut lieu de la recherche horlogère. En 1939 est créé le Laboratoire suisse de recherche horlogère. C’est là qu’est inventé, en 1967, le mouvement à quartz. «Il a ensuite été développé par un consortium de marques», explique Simon Henein, directeur de l’Instant-Lab. Un destin que pourrait connaître le mouvement Isospring.

Dans les années 1980, plusieurs autres institutions prennent le relais des pionniers: le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM), l’Association suisse pour la recherche horlogère ou la Fondation suisse pour la recherche en microtechnique. L’Instant-Lab a ouvert en 2014 à Microcity.

Nos prochaines manifestations

Aucune actualité disponible.

L'application SSC

Suivez en direct les actualités de notre société sur votre smartphone. Recevez en exclusivité les informations importantes grâce à la notification intégrée.

  • Télécharger notre application sur l'App Store
  • Télécharger notre application sur Google Play